Phil participe au Blog Action Day

De temps à autre, quelqu’un publie quelque chose en ligne qui devient « viral », attirant des milliers, voire des millions de visionnements. Ce phénomène s’accroît grâce aux plateformes sociales qui permettent à leurs utilisateurs de partager et discuter du contenu entre eux. Une des premières plateformes du genre, le blogue, est encore actif aujourd’hui et parvient à trouver des moyens toujours plus originaux pour attirer les internautes.

Une de ces initiative, le Blog Action Day, utilise les hashtags (en français: mots-clic) et le réseautage social pour faire la promotion d’une journée en mi-octobre où tous les blogues participants discutent d’un sujet prédéterminé. Le partage social de cet événement ne fera pas qu’attirer les internautes vers les blogues; l’effet de milliers de blogues faisant un cri de coeur uni amènera certainement de l’attention vers le sujet en question. Cette année, les mots-clic #BAD2013, #Oct16 et #HumanRights sont utilisés pour promouvoir une discussion sur les droits de l’homme.

En date d’hier, plus de 1 700 blogues en provenance de 124 pays et écrivant dans 26 langues s’étaient inscrits pour discuter des droits de l’homme. Parmi se trouve le blogue de Phil; nos commentaires visent autant le succès de communications que représente le Blog Action Day que les abus des droits de l’homme.

Malheureusement, personne ne peut affirmer que les droits de l’homme sont respectés, malgré les efforts importants mis de l’avant historiquement pour prévenir les abus. La guerre civile en Syrie continue de tuer des milliers de civils et de chasser toujours plus de Syriens vers les pays voisins. Nul ne sait si la solution sera diplomatique ou militaire, mais il est clair que la communauté internationale doit agir avant que ce pays ne s’autodétruise. En Écuador, les critiques du gouvernement sont emprisonnés, fortement mis à l’amende et bâillonés par les lois anti-diffamation. En Russie, les homosexuels ne peuvent toujours pas exprimer leurs orientations ouvertement. À Moscou, les parades de fierté gaie ont été bannis pour cent ans en juin 2012. Ces excès et d’autres abus à travers le monde prouvent l’importance de se prononcer en faveur du respect des droits de l’homme.

Voilà pourquoi nous participons au Blog Action Day. Nous espérons qu’une initiative aussi bien organisée saura causer des réactions massives sur les réseaux sociaux et ainsi nous amener plus près d’une fin aux abus des droits de l’homme. L’Internet serait incapable de faire une meilleure contribution à l’humanité.

Écrit par Henri Brillon, Agent de communication @Phil

Previous

Next